Au Sujet

L'hommage du Luxembourg à Cesaria Evora


L'incomparable film de Cesária, le son et les succès de "La reine de Morna" arrivent au cinéma Kinepolis de Luxembourg. 

Les meilleurs musiciens et personnes qui ont personnellement travaillé avec Cesária Evora seront sur scène en direct. Cette soirée considérée comme un hommage unique sera remplie de film, musique et d’histoires autour de Cesária.

En marge de la projection, possibilité sera donnée d’acheter et déguster des snacks parmi les plus populaires de la cuisine cap-verdienne en écoutant les sons de Cesária et autres.

 

On l'appelait «la diva aux pieds nus», mais la star mondiale Cesária Évora (1941-2011) était loin d'avoir un comportement de diva. Une image se dégage de ce portrait amoureux d'une chanteuse qui, en se produisant en partie pieds nus, n'a jamais oublié ses origines capverdiennes. Une chanteuse à la voix profondément mélancolique, "qui vient du plus profond de son être, de sa vie et de son pays", comme le dit quelqu'un dans le film.

 

Le film « Cesária Évora » utilise des images d'archives, des enregistrements de concerts, des interviews et des images du Cap-Vert pour brosser le portrait d'une femme qui est toujours restée elle-même et n'a jamais renoncé à son indépendance. Mais aussi une femme qui a été marquée par son enfance très dure. « Je ne crois pas aux rêves », dit-elle lorsqu'un intervieweur l'interroge sur son plus grand rêve : « Demandez-moi autre chose ! »


Luxembourg apporte une ode "Tribute" à Cesaria Evora!


En 2004, elle a remporté un Grammy Award du meilleur album de musique contemporaine du monde. Sa musique est considérée par beaucoup comme une musique du monde. Elle a chanté principalement en créole capverdien, mais parfois aussi en portugais et en français. Cesária Évora a mis la musique capverdienne sur la carte du monde. Le Morna est la variante capverdienne du Fado portugais et peut-être le plus populaire parmi les styles de musique du Cap-Vert. Elle était donc la chanteuse la plus connue et la plus aimée et la fierté de nombreux capverdiens dans le monde.


João Silva, alias Djunga De Biluca, a apporté une voix de Rotterdam à la lutte pour un Cap-Vert indépendant. Par le biais de son label Morabeza Records, fondé en 1965, il a offert une plate-forme aux styles locaux interdits tels que morna, funana et coladeira.


La star mondiale Cesária Évora, ensuite égérie de la chanson capverdienne, a fait ses débuts ici à Luxembourg et à Rotterdam ! Cela ne doit certainement pas être oublié!